Les points communs

L’approche centrée sur la personne

Le psychologue américain Carl Rogers (1902-1987) a établi un énoncé vérifié scientifiquement concernant la manière pour un-e psychothérapeute d'établir une relation aidante efficace avec son client/sa cliente et qui peut être résumé de la façon suivante: «si le thérapeute est « congruent » ou transparent de sorte que ses paroles s’accordent avec ses sentiments (…) ; si le thérapeute éprouve pour le client une sympathie inconditionnelle et s'il comprend les sentiments essentiels du client tels qu’ils apparaissent au client lui-même, il y aura une forte probabilité que cette relation d’aide soit efficace». Plus d'informations ici.

L'Intégration du Cycle de la Vie (ICV)

L'ICV (Lifespan Integration, Pace, 2003) est une thérapie intégrative qui s'appuie sur les connaissances actuelles en psychologie et neurobiologie. Au travers d'une Ligne du Temps du passé au présent, elle permet par un travail en imagination d'intégrer des souvenirs chronologiques dans la mémoire autobiographique. Elle est indiquée pour les personnes qui souffrent de traumatismes simples ou complexes, en particulier les troubles de l'attachement précoces ou de dérégulation des émotions (p.ex. dépression, troubles anxieux, addictions).

La pleine conscience (Mindfulness)

La pleine conscience peut être définie comme un état de conscience qui résulte d’une « attention intentionnelle et non jugeante portée aux émotions, pensées et sensations qui constituent l’expérience du moment présent» (Kabat-Zinn, 2009). Cette ressource psychologique très puissante et facilement accessible nous permet de réaliser que nos pensées, sensations et émotions sont des événements éphémères qui ne définissent pas qui nous sommes et ne contrôlent pas nos actes.

Le travail en imagination

La "thérapie psychodynamique imaginative des traumatismes" (PITT) du Prof. Dr med. Luise Reddeman a fait ses preuves dans le traitement du stress post-traumatique complexe, mais elle peut aussi être utilisée avec intérêt lorsque le thème de la sécurité est un thème central. Le coeur de travail thérapeutique consiste en des interventions basées sur la compassion.

L'entretien motivationnel

William R. Miller et Stephen Rollnick, psychologues et professeurs d’université aux États-Unis et au Royaume-Uni, ont conceptualisé cette forme d’entretiens pour le traitement des dépendances. L’entretien motivationnel est une approche collaborative, centrée sur la personne, qui permet de guider le client/la cliente vers un changement qu’il/elle désire. Elle a pour but d’explorer, de susciter et de renforcer la motivation au changement quel qu’il soit.

Le noyau sain

Le postulat de base est que tout être humain, même s'il est gravement atteint dans sa santé, possède également des forces. De ce concept dérive la nécessité de stimuler des processus autorégulateurs, donc de s'orienter sur les ressources et la résilience.

La tendance autoactualisante

L'être humain a la capacité de se développer sainement lui-même de manière innée. S'il vit dans des conditions respectant son besoin fondamental d'acceptation positive inconditionelle, il est alors constructif, rationnel et social dans sa quête d'accomplissement, de développement et d'épanouissement. Le rôle du thérapeute est d'assurer le climat interpersonnel nécessaire à l'actualisation de cette potentialité.

L'expertise est du côté du client/de la cliente

Découlant de ce qui précède, il est nécessaire et profitable de prendre une position de respect envers la maîtrise par le client/la cliente de sa relation à lui-même/elle-même: lui/elle seul-e sait ce qui est bon pour lui/elle, et ceci concerne autant le contenu de ce qui est abordé en séances, que le rythme ou la durée de la thérapie, qui tous sont discutés et décidés d'un commun accord.

Avenue de la Gare 5, 1003 Lausanne

Tél : +41 76 303 33 50